fbpx

Yelé
Le trio qui transcande la World Music

Yelé (lumière en bambara) est un trio unique et atypique, délivrant un groove implacable. N’Goni, Didjeridoo, Guitare et Basse surfent sans concession entre différents genres.

Une musique « sang mêlé » au service d’une voix généreuse sublimant la richesse des musiques du monde.


Ils présenteront sur scène en 2022 leur premier album « Douba » dont le single « Kanou » est le premier extrait.

Yelé c’est l’histoire d’une rencontre, d’une alchimie née entre des musiciens passionnés : Losso Keïta (Chant, N’goni, Percussions), Eliah Jasper (Didjeridoo, Flûte) et Djéké Isaac Koffi (Guitare basse). Si les messages et les valeurs que véhicule le groupe sont dans la lignée des traditions griotiques, leurs compositions se veulent
universelles et piétinent allègrement les frontières des genres.

Losso Keïta (Chant, N’goni, Percussions) est originaire du Burkina Faso, il s’y est imprégné des traditions et instruments de griots dès son enfance. Il a ensuite vécu en Guyane puis s’est installé en France où il crée le groupe Yelé. Riche de ses multiples expériences musicales sur trois continents, l’artiste revisite les rythmes modernes avec les instruments traditionnels comme le N’Goni. Il accompagne ses mélodies de sa voix puissante qui envahit d’émotions et ne laisse jamais indifférent.

Eliah Jasper (Didjeridoo, Flûte), néerlandais installé en France depuis de nombreuses années, est considéré comme l’un des joueurs de Didjeridoo les plus talentueux du monde. Adopté par des aborigènes en Australie, c’est au sein de leurs communautés qu’il sera initié à l’esprit de cet instrument traditionnel durant plusieurs années.
Alchimiste des sons, il rentre en symbiose avec son Didjeridoo dès la première note jouée. Dans ce trio il apporte une rythmique transe unique.

Djéké Isaac Koffi (Guitare basse), bassiste depuis ses 25 ans, est originaire de Côte d’Ivoire. En 2012, il s’installe au Burkina Faso où il collabore rapidement avec de nombreux artistes comme King Faya, Awa Melone, Zêdess, Dicko Fils, Ibrahim Keita… De là naîtra sa rencontre avec Losso Keita. Arrivé en France en 2016, il suit une formation en jazz au Conservatoire de Toulon. Sa conception de la musique est basée sur une fusion des styles, dans laquelle la modernité du jazz et du reggae se mélange aux rythmes traditionnels d’Afrique.

Le trio arrive, quelque soit la configuration, à créer une ambiance mystique et transcendante. Sur scène, il se démarque et étonne par l’originalité de son instrumentation et le dynamisme de ses performances. La fusion de
styles et l’énergie du groupe amènent tant à une écoute attentive et chargée d’émotions qu’à une irrépressible envie de danser.

Après plus de trois ans sur les routes d’Europe et des prestations live remarquées dans des festivals de renommée internationale, Yelé revient avec un nouveau live en lien avec son premier album à paraître prochainement !